Mémotour

11 janvier 2021

Du tourisme mémoriel, des projets nouveaux s’alimentant à la mémoire de la Résistance, en même temps que des structures associatives en charge de la préservation de cette mémoire s’éteignent, l’intérêt pour cette page de notre histoire ne se perd pas.
Tout porte à penser aujourd’hui qu’il est temps de réfléchir à des méthodes et des pratiques nouvelles pour assurer la pérénité d’une association comme la nôtre, une ANACR résolument inscrite dans le paysage du XXIème siècle avec pour bagage un beau patrimoine mémoriel à partager.

C’est tout l’objet de la réflexion que je vous propose de partager…